Présentation de ma communication à l’ACFAS

En mai 2020, j’étais supposé présenter une communication libre dans le cadre du 88e Congrès de l’ACFAS. Malheureusement, le contexte de pandémie du Covid-19 et la rapide propagation du virus ont fait en sorte que plusieurs activités et rassemblements scientifiques furent annulés. Bien heureusement, le comité organisateur du congrès a décidé de simplement reporter les communications et conférences de l’édition 2020 à celle de 2021. Pour ceux et celles qui le souhaitèrent, un simple transfert de leur présentation a été permis et c’est bien la décision que j’ai prise ! C’est donc dans cette continuité que j’ai intitulé ma présentation « La pensée ‘décoloniale’ de Frantz Fanon : Un regard sur l’évolution du statut social et national des femmes durant la décolonisation algérienne au XXe siècle »

Ma communication porte sur la pensée du psychiatre martiniquais Frantz Fanon en lien avec la situation coloniale et « décoloniale » de l’Algérie entre 1954 et 1960. J’étudie ici le portrait que Fanon dresse sur l’évolution du rôle sociale et du statut des Algériennes avant et pendant la guerre d’Algérie. Ce regard sur la marginalité est alors inédit parmi les penseurs anticoloniaux et je soutiens que Fanon est véritablement l’un des premiers à prendre en considération l’histoire sociale des femmes dans le contexte des indépendances africaines. Ma problématique de référence gravite autour d’une réflexion précise. Je me questionne à savoir comment Fanon analyse-t-il l’évolution du statut social et le rôle des Algériennes avant et durant la guerre d’Algérie ?

Dans son portrait, il dénote une fissure causée par le conflit entre leur statut traditionnel et leur rôle de combattantes au sein de la lutte indépendantiste. Il perçoit que cet engagement crée un phénomène d’émancipation. C’est dans cette optique que j’analyse l’organisation et le fonctionnement du noyau familial algérien ainsi que la place des femmes dans cette société. Je me penche ensuite sur leur rôle dans la lutte d’indépendance et je vais voir comment les réalités vécues par les combattantes diffèrent des propagandes révolutionnaires du FLN. J’appuierais ma réflexion par le croisement des deux études de Fanon, soit L’An V de la révolution algérienne (1959) et Les damnés de la terre (1961).

Informations pertinentes sur l’ACFAS

Le congrès annuel de l’ACFAS (Association canadienne-française pour l’avancement des sciences/Association francophone pour le savoir) est le plus important rassemblement multidisciplinaire du savoir et de la recherche de la francophonie. Il accueille des milliers de chercheur-se-s et d’utilisateur-rice-s de la recherche provenant d’une trentaine de pays.

Le 88e Congrès de l’ACFAS aura lieu à l’Université de Sherbrooke et à l’Université Bishop’s du 3 au 7 mai 2021. La programmation scientifique du Congrès comprendra à la fois des colloques et communications reportées de l’édition 2020, ainsi que de nouvelles activités scientifiques issues de l’appel de propositions de l’édition 2021.

0 commentaire sur “Présentation de ma communication à l’ACFASAjoutez le votre →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *