À propos

À propos

Présentation personnelle

Mon nom est Boris Lukic et je suis présentement candidat à la maîtrise au programme d’histoire à l’Université de Sherbrooke. Sous la direction du professeur Patrick Dramé, j’effectue mon mémoire sur la pensée et la théorie du psychiatre et sociologique martiniquais Frantz Fanon (1925-1961). Par ses écrits et ses engagements, Fanon est reconnu comme étant le précurseur du courant des Postcolonial Studies, et il compte parmi les plus notables penseurs anticoloniaux et tier-mondistes du XXe siècle.


Le projet de mémoire

Dans mon projet de recherche, j’analyse la pensée de Fanon relative à la situation coloniale, mais aussi aux enjeux entourant la construction des États-nations africains nouvellement décolonisés. J’étudie donc, dans un premier temps, le portrait que Fanon dresse de la situation coloniale. Dans ce contexte, j’examine plus particulièrement les fondements de la domination coloniale en lien avec la violence ainsi que les rapports colonisateur/colonisé. J’analyse ces rapports à l’aune des problématiques de l’assimilation et de l’aliénation, mais aussi du racisme et de la « dépossession » culturelle et identitaire du colonisé, mise de l’avant par Fanon dans son portrait.

Je cherche aussi à comprendre la perception et le point de vue qui se dégagent de la pensée « décoloniale » de Fanon quant à la construction des États-nations en Afrique. Autrement dit, je veux évaluer le portrait qu’il dresse des élites algériennes du FLN ; en l’occurrence leurs attitudes durant le parcours vers la libération nationale. J’étudie ici la nature des choix, mais aussi des stratégies politiques et socioéconomiques que ces élites commencent à mettre sur pied dans l’optique de la deuxième phase de décolonisation. Une attention particulière est portée sur la manière dont Fanon appréhende les élites locales, qu’il qualifie de « bourgeoisie nationale », dont l’action politique s’apparente déjà à un dévoiement de l’idéologie de la libération. Ce qui est aussi très intéressant dans mon mémoire et ce qui constitue véritablement la clôture de ma dernière partie, c’est de voir comment Fanon perçoit l’évolution du statut et de la place assignée aux femmes algériennes dans la société en construction. À cela, je questionne les enjeux liés au genre et à la marginalité dans le processus de décolonisation.

Enfin, ma recherche s’inscrit résolument dans une perspective d’étude intellectuelle. En ce sens, j’entend proposer une lecture critique de la pensée fanonienne dans laquelle il est important d’évaluer les soubassements des représentations et des points de vue avancés par Fanon.


Les raisons et les intérêts de ce carnet de recherche

À travers ce carnet de recherche, je souhaite exposer l’évolution de mon projet de mémoire et des composantes qui gravitent autour de mes recherches. Cette plateforme me permettra aussi de publier certaines réflexions, ou courts articles, qui tournent autour de mes champs d’expertises. Ces courts articles et blogs seront surtout de nature historique, sociologique et philosophiques. Outre mes recherches qui portent présentement sur Frantz Fanon, je compte étendre ma spécialité sur l’histoire intellectuelle à travers l’analyse des travaux d’auteurs postcoloniaux reconnus comme Albert Memmi, Edward Saïd, Homi Bhabha, Gayatri Spivak, Hélé Béji et Achilles Mbembe.